Bamako, le 25 décembre 2020 – ATTARAM – La communauté chrétienne célèbre ce vendredi la naissance de Jésus Christ. Au Mali, la fête de Noël se tient dans un contexte de crises sanitaire, sécuritaire et politique. Ces situations n’ont pas empêché la tenue des messes. Toutefois les responsables des différentes églises ont rassuré que les mesures barrières contre la Covid-19 sont respectés dans ces lieux saints. La paix, la réconciliation et une bonne transition politique et des élections transparentes et crédibles étaient au cœur des prières.

Désinfection des mains, port du masque et prise de température étaient les conditions d’accès à l’église évangélique de Bamako Coura ce jeudi soir (24/12/2020) lors de la messe de Noël. Des écrans ont aussi été installés dans la cour pour désengorger la salle d’office et permettre le respect de la distanciation sociale. La messe a commencé aux environs de 20h avec la paix et la réconciliation au Mali au centre des prières.

« Nous, les femmes chrétiennes, demandons à Christ d’amener la paix au Mali. C’est ce qui nous tient à cœur présentement, parce que le Mali est bouleversé, le Mali a des difficultés maintenant. Nous voulons qu’il y ait la réconciliation entre les Maliens », déclare Mme Keïta Elizabeth Doumbia.

A l’occasion de cette fête de Noël, les fidèles chrétiens ont aussi prié pour des élections transparentes et crédibles dans le pays.
« Nous avons devant nous les préparatifs des élections, et beaucoup d’élections », a rappelé Révérend pasteur Daniel Tangara, responsable de l’église de Bamako-Coura. « Nous voyons qu’en Afrique et un peu partout dans le monde cela pose problème. Raison pour laquelle nous intercédons pour que Dieu donne de bonnes élections afin que la paix puisse revenir. Notre en a fortement besoin. Nous avons tant souffert que nous souvent nous implorons avec larmes », a-t-il ajouté.

A l’occasion de cette fête de Noël, l’église de Bamako-Coura a également annoncé des prières chaque dimanche pour la réussite des prochaines élections qui commenceront au deuxième trimestre 2021 avec l’élection référendaire, selon le ministère de l’Administration territoriale.

Cette célébration de la fête de la nativité est placée sous le signe de la « fraternité ». Le Cardinal Jean Zerbo a appelé les fidèles chrétiens à devenir des artisans de la paix, à être solidaire et à cultiver la fraternité surtout en cette période de transition. Fin//Studio Tamani

Partager cet article ! :

No Comments

Sur ce site Web, nous utilisons des outils propriétaires ou tiers qui stockent de petits fichiers (cookies) sur votre appareil. Les cookies sont généralement utilisés pour permettre au site de fonctionner correctement (cookies techniques), pour générer des rapports d’utilisation de la navigation (cookies de statistiques) et pour faire de la publicité pour nos services / produits (cookies de profilage). Nous pouvons directement utiliser des cookies techniques, mais vous avez le droit d’activer ou non les cookies statistiques et de profilage. En activant ces cookies, vous nous aidez à vous offrir une meilleure expérience.