Bamako, le 17 mars 2021 – ATTARAM – Trente trois (33) militaires Maliens ont trouvé la mort ce lundi 15 mars 2021 dans une embuscade contre une relève montante du poste de sécurité à Tessit dans le cercle d’Ansongo région de Gao. L’information a été communiquée par le chef d’Etat major général des armées du Mali. Selon le communiqué, le chef d’Etat major précise que les faits se sont déroulé à Tassit à environ 20 km de Tessit vers 13 heures par une centaine d’hommes à bord de pick-up et sur des motos. Le document ajoute que 14 autres militaires blessés selon le dernier bilan à la date du mardi 17 mars. Le communiqué annonce la mort de 20 ennemis retrouvés sur le terrain.

Dans un premier bilan en date du lundi 16 mars, le chef d’Etat major des armées du Mali a un communiqué la mort de 11 morts soldats maliens, 14 blessés dont 8 cas graves, 11 portés disparus et 3 véhicules détruits. Cette attaque a eu lieu sur l’axe Lellehoye – Tessit dans le cercle d’Ansongo, région de Gao. Au même moment, 7 ennemis ont trouvé la mort selon le décompte établi sur place ajoute le document. Une compagnie a été envoyée dans la zone pour le ratissage. Les blessés ont été évacués par la MINUSMA. Deux hélicoptères de la Force Barkhane étaient sur zone pour appuyer les Forces Armées Maliennes précise le communiqué.
Ce mercredi, un autre communiqué du Chef d’Etat major des armées du Mali annonce la suite de l’attaque terroriste avec un bilan plus lourd que le précédent. Selon le document après ratissages des forces armées maliennes bilan de l’attaque terroriste se présente comme suit : 33 militaires maliens tués et 14 blessés, du coté des assaillants 20 corps ont été retrouvés sur le terrain. Le même document affirme que tous les blessés sont présentement évacués dans des centres de prise en charge spécifiques.
Le Chef d’Etat major des armées du Mali, a condamné avec fermeté ces attaques qu’il qualifie de « lâches ». Il a cependant réitérer son engagement sur la mémoire de 33 martyrs de renforcer la lutte contre le terrorisme. Dans la même journée de mardi, un véhicule de l’ONG IRC a été enlevé par des hommes armés à Bentia, toujours dans le cercle d’Ansongo au nord du pays.
Pendant ce temps, le poste de sécurité de Wabaria à quelques kilomètres de la ville de Gao dans le gourma a été la cible d’une attaque ce mardi par deux bandits armés. Selon des sources locales, un des assaillants a été arrêté par les forces armées de sécurité et l’autre a reussi à s’en fuir. Les mêmes sources rapportent que deux civils ont été blessés dans cette attaque.
Au plus au nord du cercle d’Ansongo, quatre véhicules ont été interceptés par de présumés djihadistes, de retour du marché hebdomadaire de Bani-Bangou, dans la région de Tillabéry sud-ouest du Niger près de la frontière malienne. 58 forains ont été tués dans cette attaque terroriste selon un communiqué du gouvernement nigérien. Il faut que rappeler que 58 personnes ont trouvé la mort à Niamey alors qu’elles siphonnaient de l’essence d’un camion-citerne accidenté en mai 2019. Fin//AF

Partager cet article ! :

No Comments

Sur ce site Web, nous utilisons des outils propriétaires ou tiers qui stockent de petits fichiers (cookies) sur votre appareil. Les cookies sont généralement utilisés pour permettre au site de fonctionner correctement (cookies techniques), pour générer des rapports d’utilisation de la navigation (cookies de statistiques) et pour faire de la publicité pour nos services / produits (cookies de profilage). Nous pouvons directement utiliser des cookies techniques, mais vous avez le droit d’activer ou non les cookies statistiques et de profilage. En activant ces cookies, vous nous aidez à vous offrir une meilleure expérience.