Ségou, le 25 décembre 2020 – ATTARAM – Plus d’une soixantaine des promoteurs des petites et moyennes entreprises, des agriculteurs, éleveurs, pêcheurs et commerçants de la région de Ségou ont été formé du 23 au 25 décembre 2020 en gestion d’entreprise et de crédit. L’objectif de cette session, les responsables du Fonds de Développement Economique vise à renforcer les capacités des bénéficiaires du projet d’appui à la promotion de la sécurité alimentaire (PAPSA). Les participants, quant eux, se félicitent de la qualité de la « formation reçue » et souhaitent un accompagnement de la banque dans des crédits octroyés.

Cette formation vise à renforcer les capacités des participants en matière de gestion de leurs affaires commerciales a expliqué Singaré Bakary chargé d’études au Fonds de Développement Économique. Selon lui, il s’agissait également de les sensibiliser dans le cadre de règlement des crédits bancaires au niveau des agences de la Banque Malienne de Solidarité « BMS » partenaire du Fonds de Développement Économique.  Le thème choisi pour cette session est « formation en gestion d’entreprise et de crédit des promoteurs évoluant dans le secteur de l’agriculture, l’élevage, la pêche, l’environnement, les petites et micro entreprises pour la production de l’alimentation et les services y afférents comprenant de façon non exhaustive, la transformation des aliments, le stockage et la commercialisation »

Ce projet, selon Singaré Bakary, a pour objectif, de lutter contre la pauvreté, mais aussi d’améliorer les revenus des bénéficiaires. Il ajoute que le projet ambitionne d’augmenter sur le plan national le PIB « Produit Intérieur Brut » à travers la valeur ajoutée et de créer de l’emploi. Avant d’ajouter que la plupart des bénéficiaires avec ces métiers vivent dans la précarité. « S’ils arrivent à améliorer leurs activités leurs emplois seront consolidés ». « Nous souhaitons une meilleure relation entre la banque et les bénéficiaires » a laissé entendre Singaré Bakary chargé  d’études au Fonds de Développement Économique.

Cette formation a permis à certains participants d’avoir des nouvelles connaissances  sur les crédits bancaires. C’est le cas d’Aboubacar Camara dit Tamba employé de commerce. « Cette session m’a permis de comprendre certaines situations que je ne croyais pas lors des demandes des crédits bancaires. A cela s’ajoute l’approvisionnement et le stock des marchandises dans les magasins  » se félicité cet employé de commerce. « Désormais je saurai où aller à qui faut-il s’adresser pour obtenir un prêt bancaire » se réjouit Aboubacar Camara dit Tamba employé de commerce.

L’objectif visé par le Projet d’Appui à la Promotion de la sécurité alimentaire est de permettre à ce que les bénéficiaires soient des clients permanents de la Banque déclare Singaré Bakary chargé d’études au Fonds de Développement Économique. « Au delà même du projet il ne faut pas que ça soit une opération ponctuelle dans laquelle, ils prennent crédit ensuite ils remboursent et font dos » a annoncé le chargé d’études au Fonds de Développement Économique.

« Cette formation nous a permis de comprendre comment gérer nos affaires et les risques mais aussi à faire la différence entre la gestion de l’entreprise et la famille » a lancé Mamadou Thiero choisi comme chef du village lors de la session de formation.  Selon lui, une entreprise familiale généralement entraine à la faillite. Toutefois, il affirme qu’en Afrique nous sommes habitués à gérer l’entreprise avec la famille et la plus part des cas nous entraine à la faillite regrette le président des commerçants des céréales de Ségou.

D’où l’initiative de ce projet en 2014 à Mopti se réjouit Singaré Bakary chargé d’études au Fonds de Développement Économique. «  A Mopti, on a démarré cette séance de formation avec 200 participants financés en équipement. Ceux-ci ont exigés des motos pompes pour démarrer leurs activités affirme Singaré Bakary. Selon lui, ces premiers bénéficiaires ont été dotés d’une expertise en matière de montage des groupes des motos pompes, le fonctionnement, l’entretien et la réparation des motos pompes. La même expérience a été développée à Sikasso puis Bougouni et cette 4ème session tombe sur la région de Ségou explique-t-il. D’autres régions du pays  bénéficieront également du Projet d’Appui à la Promotion de la Sécurité alimentaire rassurent les responsables du Fonds de Développement Économique. A la fin de la formation des attestions ont été remises à tous les participants. Fin//MI

Partager cet article ! :

No Comments

Sur ce site Web, nous utilisons des outils propriétaires ou tiers qui stockent de petits fichiers (cookies) sur votre appareil. Les cookies sont généralement utilisés pour permettre au site de fonctionner correctement (cookies techniques), pour générer des rapports d’utilisation de la navigation (cookies de statistiques) et pour faire de la publicité pour nos services / produits (cookies de profilage). Nous pouvons directement utiliser des cookies techniques, mais vous avez le droit d’activer ou non les cookies statistiques et de profilage. En activant ces cookies, vous nous aidez à vous offrir une meilleure expérience.