Bamako, le 1er Mars 2021 – ATTARAM – Bientôt le Mali bénéficiera d’un programme d’appui à la cantine scolaire endogène dénommé « PCASEN» dont la phase pilote verra le jour dans cinq (5) régions du pays. L’annonce a été faite ce lundi 1er mars 2021 par le ministre de l’éducation nationale lors de la célébration de la journée de l’Alimentation scolaire. La commémoration de cette journée a eu lieu à l’école fondamentale de Tieguena CAP de Baguineda dans le cercle de Kati, région de Koulikoro. Selon le ministre de l’éducation nationale, en 2021 l’état malien investira dans l’alimentation scolaire près de 6 milliards de franc CFA. Doulaye Konaté explique que l’état malien prendra à sa charge 1574 cantines scolaires avec 417 022 bénéficiaires. De son coté, le Programme Alimentaire Mondial « PAM» va doter 656 cantines d’alimentation scolaire pour 139 214 bénéficaires. Le ministre de l’éducation ajoute aussi que Catholic Rélief Services «CRS» dotera 267 cantines scolaires pour 74006 bénéficiaires. Il affirme également que l’EDUCO a la charge de 9 cantines scolaires pour 2068 bénéficiaires et la Fondation Paul Gérin Lajoie six (6) cantines scolaires avec 1179 bénéficiaires.

Cette sixième journée africaine de l’alimentation scolaire célébrée à Tieguena avait pour thème : « Exploiter les savoirs traditionnels et l’alimentation de l’Afrique pour soutenir des programmes et des systèmes d’alimentation scolaire durable pendant la réponse covid-19 et au delà». Lors de cette célébration, le ministre de l’éducation nationale a présenté la situation générale de l’alimentation scolaires se présente comme suite : 559.079 bénéficiaires dont 46,93% des filles fréquentant 2993 cantines scolaires repartis entre toutes les régions du Mali, donnant un taux national de couverture en cantine scolaire 19,47%. Pour y faire face, l’état malien investira près de 6 milliards de franc CFA a annoncé le ministre de l’éducation nationale.

Doulaye Konaté a salué les efforts consentis de l’Union Européenne dans le cadre de la mise en œuvre du programme d’appui budgétaire général en faveur de la République du Mali et pour le financement du programme d’appui à l’inclusion scolaire mise en œuvre par le «PAM», l’«Unicef» et un consortium d’ONG. Sans langue de bois, le ministre Konaté a remercié les efforts du Programme Alimentaire Mondial pour son appui constant et son accompagnement continu dans l’alimentaire scolaire.

«Nous nous réjouissons particulièrement de l’appui du PAM à la mise en œuvre du projet “initiatives nutritions à l’école” bien connu de tous nos services techniques, dont la phase pilote est exécutée dans 100 écoles avec pour finalité l’intégration très prochaine dans le programme scolaire» dixit Doulaye Koné ministre de l’éducation.

De son coté la Directrice du Programme Alimentaire Mondial, Mme Sally Haydock, a aussi félicité le gouvernement malien pour son engagement constant en faveur de l’alimentation scolaire pour tous les enfants vulnérables. Pour la directrice du PAM, l’alimentation scolaire est un investissement extrêmement bénéfique pour le développement d’un pays. En plus, elle permet d’attirer et de maintenir les enfants à l’école et d’améliorer leur santé, mais également de stipuler l’économie et les marchés locaux explique – t – elle. À long terme, l’alimentation scolaire contribue à la croissance et à la paix a déclaré Mme Sally Haydock. Il est aujourd’hui établi que pour chaque dollars investi dans les cantines 9 dollars seront générés par le pays a annoncé la directrice du PAM.

Elle explique cette démonstration par le fait que l’alimentation scolaire est le filet de protection sociale le plus répandu au Monde. Elle fournit un repas aux enfants dans les écoles, elle libère des fonds que les ménages peuvent utilisés pour subvenir aux autres besoins de la famille a affirmé Mme Sally Haydock. Selon la directrice du Programme alimentaire Mondial, le repas scolaire favorise la réussite scolaire en augmentant les chances des enfants de poursuivre leur éducation et de devenir plus tard des adultes productifs et épanoui.

C’est dans ce contexte que des efforts importants sont aujourd’hui consentis dans les cantines pour améliorer la nutrition des enfants annonce la responsable du PAM. Selon elle, au delà de son contenu énergétique qui leur ait proposé doit être diversifier et comporter les nutriments essentiels nécessaires pour les assurer croissance et bonne santé. Elle a aussi ajouté que le Mali est riche en aliment traditionnel et nutritif et dispose d’une culture très diversifiée le poudre de boabab, les épinards, les moringa, les nérés entre autres. Ces produits méritent d’être mis en valeur et préparer dans les cantines pour les plus grands bénéfices des enfants a expliqué Mme Sally Haydock Directrice du Programme Alimentaire Mondial.

Le PAM regrette la fermeture de plusieurs centaines d’écoles dans le pays du fait de l’insécurité. Toutefois, la directrice a affirmé que le Programme Alimentaire continuera d’ appuyer les efforts du ministère de l’éducation nationale en faveur de la réouverture des écoles et pour subvenir au besoin alimentaire des enfants les plus vulnérables.

L’académie d’enseignement de Kati compte six (6) centres d’animations pédagogiques dotés de 97 cantines pour 33 057 bénéficiaires a annoncé , Mamady Sissoko directeur de cap adjoint de Kati. Selon lui, le CAP de Kalabancoro compte 1600 bénéficiaires dont 751 filles et 882 garçons, CAP de Kangaba, 1888 bénéficiaires dont 463 filles et 625 garçons, CAP de Kati, 5597 bénéficiaires dont 2330 filles et 3267 garçons, CAP de Ouéssegoubou 6421 bénéficiaires, dont 3098 filles et 3303 garçons, CAP de Sangarébougou, 2416 bénéficiaires dont 1131 filles et 1285 garçons, CAP de Baguinéda, 16609 bénéficiaires dont 7394 filles et 9215 garçons.

Spécifiquement l’école fondamentale de Tieguena qui a abrité cette sixième (6) journée africaine de l’alimentaire scolaire compte selon directeur adjoint de l’académie de Kati, 687 pensionnaires repartis entre 324 filles et 363 garçons. Mamady Sissoko a aussi félicité le Comité de Gestion Scolaire de l’école fondamentale de Tiéguena pour la construction de six (6) salles de classes sur fonds propres.

L’école de Tiéguena a été dotée d’une cantine scolaire flambant neuf composé d’un magasin de stock alimentaire, d’une cuisine et une salle à manger. La remise des ustensiles de cuisine a été faite par le ministère de l’éducation nationale en présence du directeur national de cantine scolaire, Sarmoye Boussanga, de la Directrice du PAM, du Représentant de l’Union européenne, de l’équipe du Comité de Gestion Scolaire de l’école bénéficiaire et autres personnalités.

Après la remise des matériels, le ministre et sa délégation a procédé à l’inauguration de la salle à mange. Pour la circonstance Doulaye Konaté et le représentant de l’Union Européenne ont déjeuné avec les enfants bénéficiaires.

Il faut rappeler que malgré le contexte actuel difficile du fait de la pandémie à covid – 19 une présence remarquable des élèves et enseignants, des invités de marque, a été constatée. Fin //AF

Partager cet article ! :

No Comments

Sur ce site Web, nous utilisons des outils propriétaires ou tiers qui stockent de petits fichiers (cookies) sur votre appareil. Les cookies sont généralement utilisés pour permettre au site de fonctionner correctement (cookies techniques), pour générer des rapports d’utilisation de la navigation (cookies de statistiques) et pour faire de la publicité pour nos services / produits (cookies de profilage). Nous pouvons directement utiliser des cookies techniques, mais vous avez le droit d’activer ou non les cookies statistiques et de profilage. En activant ces cookies, vous nous aidez à vous offrir une meilleure expérience.